L'art du regard

Pour la première fois, Nicolas Winding Refn, le réalisateur de la trilogie « PUSHER », de « BRONSON », « VALHALLA RISING », « DRIVE », « ONLY GOD FORGIVES » et « THE NEON DEMON » passe au peigne fin sa collection unique d'affiches de cinéma  américaines, et se penche sur la façon dont le spectateur imbrique et justifie certaines images clés dans sa propre réalité.

Passant d'affiches d'époque comme « SPIKE HEELS AND BLACK NYLONS », « OBSCENE HOUSE » et « ALICE IN ACIDLAND » à celles de « THE TWISTED SEX », « TORTURE ME KISS ME » ou « ZERO IN AND SCREAM », - pour ne citer que quelques-uns des titres intrigants présentés -, l'artiste  danois, plutôt friand de controverse, échafaude une nouvelle manière de regarder les artefacts et les hyperboles éhontées concoctées dans les ruelles mal famées de l'industrie du cinéma d'exploitation.

Textes de Alan Jones

1/2
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube